Presse - boraident

Marquage laser : préservant le verre, permanent, retraçable

Il existe autant de bonnes raisons de marquer des informations ou des données de production sur une découpe de verre qu’il existe de possibilités de procéder à un marquage à la craie ou au collage d’étiquettes. Le marquage laser s’est dernièrement de plus en plus établi comme nouvelle procédure offrant une fonctionnalité étendue.

Galactic avec laser

Pour le Dr Thomas Rainer, chef du développement de l’entreprise HEGLA boraident spécialisée en applications laser et située à Halle en Allemagne, les avantages offerts par cette technologie sont évidents. « Le marquage est solidement fixé au verre pendant toute la durée de vie du produit », souligne le Dr Thomas Rainer. « Si le marquage a été appliqué avec le système ES-Guard dans le cadre d’un procédé d’impression laser, il peut être lu de manière fiable par une machine et être clairement retracé à tout moment ». En cas de sauvegarde appropriée, les données de production, telles que le numéro de lot, la date de la découpe ou encore les étapes de traitement effectuées, sont toujours disponibles pour être lues. Notamment lors de grands projets dans le cadre desquels les verres sont fournis par plusieurs entreprises de transformation du verre, il peut s’avérer utile de pouvoir retracer l’origine et le processus de production du produit, même plusieurs années après.

Aucune erreur de marquage due à une confusion des verres

Si le marquage laser des verres prévus est déjà réalisé sur le panneau de verre brut et avant la découpe, toute confusion – comme il peut en survenir lors du collage manuel ou des inscriptions – est exclue. Il n’y a aucun danger d’effacement, de dégradation ou de déchirure, comme c’est le cas avec les marquages à la craie ou l’étiquetage.

D’un point de vue technique, le marquage est appliqué au laser en couche fine à l’aide d’une bande de transfert. Il doit être particulièrement résistant, esthétique grâce à une haute résolution et également préserver le matériau. « Alors qu’avec le laser CO2 classique, le marquage est effectué directement dans le verre et donc dans le matériau, le procédé d’impression laser laisse le verre intact. Le marquage n’a ainsi aucun impact sur les caractéristiques de qualité et du matériau du produit final », souligne le chef du développement de longue date et physicien diplômé.

Des possibilités de traitement potentiellement illimitées

Les possibilités de traitement offertes par le procédé d’impression laser sont potentiellement illimitées et peuvent être adaptées à presque chaque besoin ou chaque processus. « Nos clients n’utilisent pas le marquage laser uniquement pour permettre l’identification univoque des différents verres, mais aussi afin de pouvoir piloter, surveiller et optimiser la production d’une manière retraçable », rapporte le Dr Thomas Rainer. Un code QR ou un code Datamatrix ainsi que des caractères et des chiffres pouvant être choisis librement permettent d’apposer systématiquement des chiffres clés, des directives de production ou des données de contrôle de qualité internes à l’entreprise. Dans l’optique de l’industrie 4.0 et du pilotage décentralisé de la production, le marquage laser s’avère particulièrement approprié.

Le marquage peut être effectué soit sur un emplacement visible d’un produit en verre ou sur un emplacement ultérieurement non visible. Complété par un logo, il peut également être utilisé pour le branding ou pour le marquage ESG par exemple. L’impression laser peut ici convaincre par la sécurité supplémentaire apportée. Si la bande de transfert appropriée est choisie, le marquage de couleur change dans le four à trempe et montre que le verre a été traité dans les règles de l’art. Une des particularités techniques du système ES-Guard est qu’il permet également de marquer des verres revêtus d’un film (TPF et EasyPro). À cet effet, le film est enlevé thermiquement lors du processus de marquage pour que celui-ci soit réalisé directement sur le verre.

Décapage sans dommage mécanique

En plus du marquage de verres ou de produits en verre, HEGLA boraident prévoit des domaines d’utilisation évoluant pour les applications laser d’ennoblissement du verre. L’entreprise a donc déjà conçu et construit des solutions d’installation qui permettent de décaper au laser des verres revêtus sans les endommager ou les rayer. Le fournisseur pressent un grand potentiel et des exigences de plus en plus strictes en matière de qualité, notamment pour la construction de façades (structural glazing) et en cas de tailles variées, de formats surdimensionnés et de produits décoratifs. « Dans le cadre de grands projets porteurs d’image et là où le décapage se trouve ultérieurement dans le champ de vision de l’observateur, le laser fournit des résultats qui ne peuvent pas être obtenus avec le processus de décapage conventionnel », souligne le Dr Thomas Rainer.

Further Information:

HEGLA GmbH & Co. KG

37688 Beverungen, Germany

 

Carsten Koch
Telephone + 49 (0) 5273 905 121
Email: carsten.koch(at)hegla.de 

Photo n°1 : Clairement identifiable et retraçable pendant toute la durée de vie du produit : le marquage laser peut être appliqué au choix sur un emplacement visible ou sur un emplacement ultérieurement non visible de la surface du verre et peut être lu en toute fiabilité par une machine.

Photo n°2 : Marquage univoque : Si les données sont préparées et sauvegardées comme il se doit, les informations, telles que le numéro de lot, la date de la découpe ou les différentes étapes de traitement effectuées, peuvent être toujours lues.

Photo n°3 : Le marquage laser peut être effectué à chaque étape du traitement. L’avantage est que le marquage laser automatique est réalisé directement sur le verre brut et avant la découpe. Une confusion ou une interversion des verres est ainsi exclue.

Photo n°4 : Le marquage laser peut être lu automatiquement par un lecteur, à différentes stations de production, et la suite de la production peut être pilotée ou les processus, optimisés à l’aide des données enregistrées.